Après l'océan

Après l'océanVendredi 16 octobre à 21h : Séance en compagnie de la réalisatrice et de Guy Chapouillié, directeur de l'ESAV
Inédit à Toulouse


de Eliane de Latour - Côte d'Ivoire/Grande-Bretagne/France 2008 - Int : Fraser James, Marie-Josée Croze, Djédjé Apali... - 1h48
Otho et Shad ont quitté Abidjan pour l'aventure sur les terres européennes. Ils rêvent de revenir au pays en bienfaiteurs. Otho reconduit à la frontière sans rien, devient un paria chez lui. Shad, après affrontements et bagarres dans les mégapoles du nord, rentre en héros mais pas "clean, clean" comme il l'aurait voulu. Après l'océan enlace l'Afrique et l'Europe à travers deux destins : l'ascension à tout prix et la lutte contre le déshonneur.

"D'emblée, on est marqué par la richesse du langage qui imprègne l'ensemble des dialogues. Ils jouissent d'un phrasé hybride qui mélange différentes langues, accents et expressions populaires de la Côte d'Ivoire, de l'Espagne, la France et l'Angleterre. Un métissage culturel nécessaire qui devient à force naturel pour l'intégration de Shad dans les pays qu'il traverse. Outre la polyphonie des dialogues, ceux-ci contiennent une dimension symbolique et métaphorique puisant dans les coutumes et mythes ivoiriens. Ainsi, à travers la parole, l'imaginaire guerrier qui a bercé Shad est réactualisé et mis en contexte dans un Occident libéral. Cette richesse contribue à insuffler une grande fraîcheur qui se prolonge dans les compositions musicales constituées du répertoire ivoirien, formant une synthèse musicale de la nouvelle Afrique entre chants originaux, reggae, rap et ragga. Dépassant le simple clivage qui oppose la tradition à la modernité, le film se pare d'une unité musicale authentique qui fait corps avec le destin de Shad dans sa traversée de l'ouest de l'Europe." Le Monde