Festival A Propos d'Elle(s)

A propos d'Elle(s) XIVème - Où sont les femmes?                   
Au regard de Eva Truffaut        6, 7, 8 décembre
En partenariat avec l'ESAV (Ecole Supérieure d'AudioVisuel de Toulouse)

Retrouver toutes les informations sur la plaquette spécifique: pdf Aproposdelles2012.pdf

jauresJeudi 6 décembre à 21h :  Séance unique en présence du réalisateur Vincent Dieutre et de Eva Truffaut

Jaurès   
documentaire de Vincent Dieutre - France 2012 – Int : Eva Truffaut, Vincent Dieutre... 52 min
Elle est venue voir. Je n’ai aucune photo de Simon à lui montrer, aucune trace que ces plans volés, pris des fenêtres de chez lui, du côté du métro Jaurès : Le Canal, le métro, la vie de quartier et cette poignée de réfugiès afghans confinés sous la voûte Lafayette…Alors elle visionne avec moi, elle m’interroge, nous voyons défiler les saisons de cette dernière année de ma vie avec Simon, les derniers mois du combat harassant des réfugiés pour trouver une place  ici, à Paris. Bien sûr, tout est fini, campement et histoire d’amour, mais elle et moi savons désormais que, l’air de rien,  le monde entier en a été légèrement… transformé…
"Jaurès est le relevé quotidien, au plus près, d’une réinvention infime mais précieuse, des notions épuisées que sont l’amour et la politique tels que le vingtième siècle nous les a léguées. À Jaurès, mon prochain n’est pas mon semblable, mon amant n’est pas mon copain, mon droit n’est pas mon dû, rien n’est acquis. Tout se renégocie jour après jour. Paris ne sera pas toujours Paris, et il faut s’accrocher, tenir bon, ne lâcher sur rien, se souvenir de tout, archiver, documenter. Ainsi, je pourrais le prouver en cinéma : on a pu s’aimer, lutter, créer, à l’Est de Paris, au début du XXIe siècle..."

Wanda3Vendredi 7 décembre à 19h :  En présence de Eva Truffaut
Wanda   
de Barbara Loden - Etats-Unis 1970 – Int : Barbara Loden, Michael Higgins, Dorothy Shupenes - 1h45 - VOST
Mariée à un mineur et mère de deux enfants, Wanda vit coincée entre la grisaille de sa vie familiale et la tristesse des terrils pennsylvaniens. Tournant une page de sa vie, elle décide de partir et se lie à un petit gangster, Mr Dennis. Pour la première fois de sa vie, elle croise l'ambition...
" Pépite déterrée de l'oubli et unique film de Barbara Loden, un chef d'oeuvre laconique et intemporel. " Les Inrockuptibles

the-ballad-of-genesiis-and-lady-jaye1Vendredi 7 décembre à 21h :  En présence de Eva Truffaut
The Ballad of genesis and Lady Jaye  
de Marie Losier - France 2011 – 1h12 - VOST 
The ballad of Genesis and Lady Jaye retrace l’histoire hors du commun de l’artiste Breyer P-Orridge Genesis et de sa femme et partenaire artistique, Lady Jaye Breyer P'Orridge, qui par amour ont décidé tous deux de se fondre en une seule entité. Artiste majeur de l’avant-garde new-yorkaise de ces 30 dernières années, considéré comme l’un des pères de la musique industrielle, Breyer P-Orridge Genesis a défié les limites de l’art et de la biologie. En 2000, il débute une série d’opérations (plastiques) afin de ressembler trait pour trait à sa femme, une performance risquée, ambitieuse et subversive. The ballad of Genesis and Lady Jaye relate cet acte ultime d’amour et de dévotion.... "Marie Losier s'inscrit dans la tradition de l'underground new-yorkais et du cinéma à la fois intime et expérimental de Jonas Mekas. (...) Cette liberté, ce goût pour l'improvisation et ce rapport direct aux corps sont en parfaite adéquation avec les principes artistiques de ses modèles." Les Cahiers du Cinéma


kurdishSamedi 8 décembre à 14h30

Kurdish Lover   
documentaire de Clarisse Hahn - France 2012 – 1h38
Avec son compagnon kurde rencontré à Paris, Clarisse Hahn découvre "un pays qui n’existe pas", une zone sinistrée, immobilisée par la guerre et la misère économique, perdue entre tradition et modernité : le Kurdistan. Comme un cousin lointain venu d’ailleurs, le spectateur partage le quotidien d’une famille où l’amour se confond souvent avec l’emprise. Un quotidien où le paganisme régit le rapport aux choses et à la vie, le magique se mêlant au trivial. Les personnages sont drôles, parfois cruels, souvent d’une grande théâtralité pour oublier qu’ils font partie d’une communauté oubliée du monde...
"La sortie en salles de "Kurdish Lover" confirme l'art documentaire de Clarisse Hahn comme un art vibrant du portrait." Les Cahiers du Cinéma


old-joySamedi 8 décembre à 16h30 :  En présence de Eva Truffaut
Old joy   
de Kelly Reichardt - Etats-Unis 2007 – Int : Daniel London, Will Oldham, Tanya Smith... - 1h16 - VOST
Deux amis de longue date partent camper le temps d'un week-end. Les deux hommes se retrouvent rapidement confrontés aux différences qui les opposent : l'un est ancré dans la vie adulte, l'autre ne parvient pas à se défaire de la douce insouciance de sa jeunesse...
"Mélancolique, sensuel et d'une grande acuité intellectuelle, Old Joy devrait faire sensation, n'était son extrême discrétion. Old Joy est une méditation filmée, déchirante et consolatrice." Le Monde

nanaSamedi 8 décembre à 18h30 :  En présence de Eva Truffaut
Nana  
de Valérie Massadian - France 2012 – Int : Kelyna Lecomte, Alain Sabras, Marie Delmas... - 1h08
Nana a quatre ans et vit dans une maison de pierres par delà la forêt. De retour de l’école, une fin d'après-midi, elle ne trouve plus dans la maison que le silence. Un voyage dans la nuit de son enfance. Le monde à sa hauteur...
"Ce conte cruel de l'enfance est un premier film qui bénéficie d'une cohérence et d'une vraie beauté visuelle, tout en restant un peu victime d'un système sans doute trop corseté." Les Fiches du Cinéma

la-folie-almaye1rSamedi 8 décembre à 20h45 :  En présence de Eva Truffaut et Corinne Maury

La Folie Almayer   
de Chantal Akerman - France, Belgique 2012 – Int : Stanislas Merhar, Aurora Marion, Marc Barbé... - 2h07
Quelque part en Asie du Sud-Est, au bord d’un fleuve tumultueux, un Européen s’accroche à ses rêves de fortune par amour pour sa fille. Une histoire de passion, de perdition et de folie, adaptée du roman de Joseph Conrad...
"Une belle chimère, au double sens du terme : à la fois une illumination peu fréquente dans le paysage du cinéma français et une créature hybride, parfois assemblée contre-nature mais dotée d'un étrange pouvoir d'attraction." Les Cahiers du Cinéma