Le Cratère Cinéma d'Art & d'Essai Recherche et Découverte
95 grande rue St-Michel 31400 Toulouse Répondeur : 05 61 53 50 53
www.cinemalecratere.com

  • Accueil
  • Pensée Cinéma II : Béla Tarr

Pensée Cinéma II : Béla Tarr


en partenariat avec la Librairie Ombres Blanches, Numéro 7, l'ESAV, l'Association franco-hongroise Midi-Pyrénnées

Pensée Cinéma II : Béla Tarr

A l'occasion de la parution de Béla Tarr, De la colère au tourment (Ed. Yellow Now 2016) codirigé par Sylvie Rollet et Corinne Maury, le Cratère pogramme quelques moments forts de l'oeuvre du cinéaste. Les séances seront accompagnées par Corinne Maury, et une présentation du livre aura lieu Vendredi 26 février à 18h à la Librairie Ombres Blanches. A l'exception du film Le Cheval de Turin, déjà diffusé au Cratère de nombreuses fois et que nous avons souhaité proposer à nouveau tant il nous semble décisif dans sa singularité au regard du paysage audiovisuel actuel, les autres oeuvres proposées sont inédites à Toulouse. Nous inaugurerons ce moment Béla Tarr avec un documentaire sur le cinéaste et terminerons avec la projection rare du momument Satantango, que nous partagerons avec l'Association Franco- Hongroise de Midi-Pyrénées. Merci à elle ainsi qu'aux partenaires Numéro 7, l'ESAV et Ombres Blanches.

---------------------------------------------------------------------------------------------

Béla Tarr déclarait en 1987 : " Je déteste les histoires, puisque les histoires font croire qu'il s'est passé quelque chose. Or il ne se passe rien : on fuit une situation pour une autre. De nos jours, il n'y a que des situations, toutes les histoires sont dépassées. Il ne reste que le temps. La seule chose qui soit réelle, c'est probablement le temps. " Ces propos, qui sont programmatiques de l'oeuvre du cinéaste, éclairent ce qui l'a amené - à l'orée des années 80 - à abandonner l'approche sociocritique qui fondait ses premiers films dont les histoires humaines étaient tissées des espoirs déçus du communisme. Avec la " trilogie démoniaque " (Damnation, Sátántangó, Les Harmonies Werckmeister), Béla Tarr entame une collaboration avec le romancier László Krasznahorkai. Il ne cessera, dès lors, de filmer les laissés pour compte qui parcourent les plaines boueuses de la Hongrie postcommuniste et s'égarent dans des bars vétustes, manipulés par de petits escrocs. Il élit un formalisme cinématographique strict et singulier : pellicule noir et blanc, travellings latéraux, longs plans au steadycam accompagnant ceux qui errent, filoutent, épient ou, simplement, attendent. Enfermés dans des situations de désintégration de plus en plus radicales, hommes et animaux ont surtout pour lien la pluie, le vent et la boue qui rythment le quotidien. De la colère et de la révolte des premiers films aux oeuvres récentes empreintes de désillusion, cet ouvrage propose de questionner l'oeuvre d'un cinéaste majeur et pourtant trop méconnu. Une oeuvre où se manifeste, dans un formalisme radical à la beauté noire, le déclin inflexible des existences et le passage implacable du temps.Codirigé Corinne Maury et Sylvie Rolletéditeur : Yellow Now

------------------------------------------- 

Programme :

-------------------------------------------

Tarr Bela, I used to be a filmmaker Entrée libre/ Inédit à Toulousede Jean-Marc Lamoure - France 2013 - 1h25 - VOST

De Décembre 2008 à Juin 2010, Béla Tarr et Agnès Hranitzky, sa complice et monteuse, rassemblent leur famille de tournage à une cinquantaine de kilomètres de Budapest pour un dernier film. Au rythme des saisons et de la réalisation de cet ultime opus, Béla Tarr convie toute son équipe à épouser les conditions de vie de ses personnages fictionnels. Le temps d’un film, chacun dévoile une part du réel dans lequel s’implante et s’implique le cinéma de Béla Tarr...

Jeudi 25 février à 18h30 : rencontre avec Corinne Maury 

-------------------------------------------

Le Cheval de Turin Grand Prix du Jury Berlinale 2011de Bela Tarr, Agnes Hranitzky - France, Suisse, Hongrie, Allemagne  – Int : Erika Bok, Mihály Kormos, Janos Derzsi... - 2011 - 2h26 - VOST

A Turin, en 1889, Nietzsche enlaça un cheval d'attelage épuisé puis perdit la raison. Quelque part, dans la campagne : un fermier, sa fille, une charrette et le vieux cheval. Dehors le vent se lève..."(...) Opposant à l'homme sa subjectivité muette et le mystère de son irréductible altérité, le cheval cesse de s'alimenter. Ce refus opaque résonne avec l'histoire de Friedrich Nietzsche, suggérant la vanité de toute volonté de puissance, et par là, de toute entreprise humaine. Comment après cela Béla Tarr pourrait-il faire un autre film ? Une expérience unique de cinéma, sensorielle, poétique, énigmatique, inoubliable." Le Monde

Jeudi 25 février à 20h30 : rencontre avec Corinne Maury

-------------------------------------------

Rapports préfabriqués Inédit à Toulousede Bela Tarr - Hongrie – Int : Robert Koltai, Judit Pogany... - 1982 - 1h42 - VOST

Un couple marié depuis neuf ans voit sa relation se détériorer au fil du temps. Lui, ouvrier qualifié, peine à finir le mois avec son salaire, buveur, macho, peu présent auprès de ses enfants. Elle à la maison, seule, fatiguée, isolée. Le couple se déchire, ils n’en peuvent plus. Elle aimerait qu’il soit davantage présent, que la télévision cesse d’être l’unique occupation du soir..."Une incursion de Béla Tarr dans le style social et réaliste de John Cassavetes." Jonahtan Rosembaum

Vendredi 26 février à 20h30 en compagnie de Corinne Maury auteure avec Syvie Rollet de  Béla Tarr, De la colère au tourment (Ed. Yellow Now 2016), elle aura été reçu à La Librairie Ombres Blanches le vendredi 26 février à 18h pour la présentation de son livre.

-------------------------------------------

Satantango Inédit à Toulousede Béla Tarr, Ágnes Hranitzky - Hongrie – Int : Mihály Vig, Putyi Horváth, László Lugossy... - 1994 - 7h30 - VOST

Un mystérieux escroc revient dans sa petite communauté de la plaine hongroise, alors qu'on l'avait cru mort. Les villageois le reçoivent en sauveur. Exploitant le récent suicide d'une jeune fille, il prend toutes leurs économies et les emmène vers la promesse d'un avenir radieux..."Un imposteur dostoïevskien filmé par le meilleur disciple de Tarkovski, que demander de mieux ? Une œuvre unique, époustouflante de grâce et de poésie " Les Inrockuptibles

Samedi 27 février à 14h : en compagnie de l'Association Franco-Hongroise de Midi-Pyrénées - Pause repas (5€) à 19h30

-------------------------------------------------------------------------


Nos Partenaires

Lettre d'information

Copyright © 2021 Cinéma Le Cratère Salle d'Art et d'Essai de Toulouse - Tous droits réservés - mentions legales